Les plus lus

Posted by : Frederik Chevillot dimanche 2 juillet 2017

Pas mal de temps s'est écoulé depuis ma dernière publication, mais j'ai été très occupé, entre mon déménagement (et donc attente d'avoir à nouveau Internet, et je ne remercie pas ces abrutis de SFR dont le technicien m'a fait perdre un après-midi à l'attendre pour me dire que je ne pouvais être fibré, contredit une semaine après par Orange qui m'a installé la fibre en moins d'une semaine, il y avait même le boitier de raccordement à mon étage...).
De plus Juin est synonyme de Hellfest, la peinture passe après :D
Mais me revoilà, et j'ai enfin terminé mon mini diorama, teasé il y a quelques temps.
J'ai pu tester la résine liquide pour ce faire, avec un résultat mitigé mais de ma faute uniquement!
La figurine et le chevalet (résine 28mm) proviennent de la gamme Fenryll "Civils et villageois"  
Pour le thème, j'ai imaginé un vieux peintre peignant la mer, perché sur un petit promontoire.
Allez c'est parti!

J'ai commencé par une mise en place sur papier, pour voir un peu les proportions, avec ajout des roches. La petite roche me paraissant un peu dégarnie, j'ai sculpté vite fait un poulpe au Green Stuff. Il meublera parfaitement ce petit espace.
 La base du diorama sera constituée de carton plume 4mm et je découpe le fond à l'acéto où se trouve la grande roche (première erreur j'y reviendrais plus tard).
 Je colle ensuite les roches à la colle à bois, en tartinant le plus possible tout le dessous des roches.
La colle prend bien sur la roche et le carton plume, le tout maintenu en place à l'aide de pinces à linge.
J'enduis ensuite le reste d'un mélange de colle à bois + eau (70/30).
 Je saupoudre ce mélange de sable fin. J'ai eu ce sable gratuitement, ramené l'an passé des plages de Deauville :D ( au prix du sable de modélisme, je ne me gène plus, une bouteille 0,5L va me faire pas mal de socles).
 Je laisse bien sécher le sable et la colle, j'y ajoute un morceau de branche qui figurera un tronc échoué sur la plage, un crane issu de ma boite à rabiots, tout comme une lame d'épée, plus un morceau de coquillage trouvé dans le sable fin et je recouvre les roches de scotch de masquage, pour pouvoir passer une sous couche blanche sur l'ensemble.
 Petite séance d'aérographe  (quel gain de temps par rapport à l'époque où je n'en avais pas) avec un premier passage sur l'ensemble de "Bleu France" (Prince August Air), puis j'ajoute de plus en plus de blanc dans le godet de l'aérographe pour renforcer l'effet de profondeur de l'eau.



 je peins ensuite les bases des détails ajoutés dans l'eau (j'ai également sculpté vite fait un corail sur la gauche car je trouvais que ça faisait un peu vide dans ce coin là).
 J’éclaircis ensuite les couches de base des détails.
 Je termine la peinture des objets dans l'eau, et j'applique sur la lame de l'épée du pigments ocre pour simuler la rouille qui n'aura pas manquée de s'incruster sur une lame dans l'eau salée depuis longtemps.
Je décide de bien attendre que ça sèche, et j'applique une couche de vernis sur la rouille, de peur que le pigment se mélange ensuite à la résine liquide.
En attendant que ça sèche, j'en profite pour peindre le poulpe que je place ensuite sur son rocher.

 J'attaque ensuite le coffrage pour la résine avec du scotch de masquage (la résine ne le traverse pas), et je m'aperçois de l'erreur dont je vous ait parlé plus haut.
La partie arrière étant découpée en suivant la forme des roches, je ne peux pas faire un coffrage parfait.
Je tente donc de faire au mieux...
 Plusieurs marques de résine existent, et sont toutes assez onéreuse. Pour ce premier essai avec cette matière, je me suis tourné vers la gamme Gedeo de Pébéo en petit format (150ml).
Le fonctionnement est très simple, et elle est inodore.
Le kit est composé de bâtonnet pour mélanger, d'une paire de gant, d'un gobelet doseur, et de deux bidons:

  •           Un durcisseur 
  •           la résine


 Il faut commencer par mettre une dose de résine (j'ai versé environ 1/3 du bidon) pour 2 doses de durcisseur.
Il m'en restera assez pour faire un autre diorama au besoin.
A noter que le récipient qui recevra votre mélange sera bon à jeter ensuite, si vous avez des gobelets plastiques, n'hésitez pas.
 Il faut mélanger lentement et en forme de 8 pour éviter de créer des bulles.
Cette résine peut se teinter également, ce que j'ai fait avec 2 gouttes de "Bleu France".
Je verse ensuite mon mélange dans mon moule.
C'est environ au bout de 3 heures que je me suis aperçu qu'il y avait une faille dans mon coffrage, en effet la résine a réussi à se frayer un chemin dans un tout petit orifice sous la grosse roche, et j'ai facilement perdu la moitié de la résine par rapport à ce que je voulais en hauteur au départ...Heureusement j'avais anticipé une fuite en mettant mon coffage dans un carton épais, ce qui a évité que la résine perdue ne s'écoule sur ma table basse...
J'ai laissé sécher la résine 48H00 avant d'y toucher (le mode d'emploi dit 24H mais ça c'est si vous avez une épaisseur de résine très fine).
Le scotch s'est enlevé assez facilement, sauf où ça avait coulé un peu partout à cause du coffrage foiré...
 Ne me restait plus qu'à peindre la figurine et ses accessoires, pas de pas à pas pour cette étape.
Voilà donc le résultat terminé.




Le bilan est assez positif, j'adore peindre la résine (malgré la fragilité des pièces) et j'aime bien l'atmosphère de cette pièce.
Bémol sur la résine qui aurait dû être plus profonde (la pieuvre aurait dû être à moitié recouverte par exemple) d'où l'importance d'une préparation méticuleuse pour ce genre de travail, surtout pour la préparation du coffrage!
A bientôt pour du Conan normalement (sauf si je trouve une fig qui me fasse grave envie de peindre, d'ailleurs à ce sujet GW a frappé fort avec sa nouvelle boite 40K et ses marines de Nurgle...)

Leave a Reply

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © World of FredK - Date A Live - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -